Laboratoire de Génomique Fonctionnelle de l'Université de Sherbrooke

À propos de nous

picture missing picture missing picture missing

Le Laboratoire de génomique fonctionnelle de l'Université de Sherbrooke a été fondé en janvier 2003 et est situé au Centre de développement des biotechnologies (CDB) de Sherbrooke. Le laboratoire est subventionné par Génome Canada, Génome Quebec, le CIHR et l' Université de Sherbrooke. En 2005, Génome Canada/Génome Québec ont retenu la candidature du Laboratoire de génomique fonctionnelle de l'Université de Sherbrooke lors du concours III, pour un projet de 4 ans portant sur l'étude de l'épissage alternatif (EA) des gènes liés au cancer.

Un des plus grands défis de la post-génomique reste l'identification de la fonction potentielle de tous les gènes. Chez les mammifères cette tâche est énorme considérant qu'un seul gène peut produire plusieurs variants d'épissage par le réarrangement de l'ARN pré-messager. Les isoformes protéiques provenant d'un même gène peuvent avoir des fonctions diverses ou même antagonistes dans certains cas. L'EA joue un rôle clé dans la diversité biologique des protéines et de la régulation développementale. Il est maintenant généralement admis que, chez l'humain, plus de 74% des gènes sont épissés alternativement. L'EA est impliqué à plusieurs nivaux dans les pathologies humaines. Il y a une dizaine d'années ont évaluait à 15% la proportion des gènes mutés impliqués dans les maladies génétiques qui résulterait en un dérèglement de l'EA, depuis cette proportion ne cesse d'augmenter. Les pathologies bien connues impliquant un dérèglement d'épissage incluent la fibrose kystique, la thalassémie, l'amyotrophie spinale et plusieurs formes de cancers. En dépit de leurs grandes importances biologique, très peu de choses sont connues sur les fonctions particulières des différents évènements d'épissage et encore moins sur le mécanisme de contrôle de l'épissage.

Le Laboratoire de génomique fonctionnelle de l'Université de Sherbrooke a mis sur pied une plateforme d'analyse des évènements d'épissage. Cette plateforme nommée LISA (Layered and Integrated system for Splicing isoform Annotation) permet une annotation et une analyse fonctionnelle à haut débit des évènements d'épissage. À l'aide de cette plateforme le laboratoire a entrepris une étude systématique des évènements d'épissage en prenant pour cible des gènes liés au cancer. Cette étude inclut l'analyse et l'annotation à haut débit d'évènements d'EA exprimés spécifiquement dans différents tissus et l'étude des variants d'épissage après inhibition par un siRNA ou reprogrammation avec un oligonucléotide antisense. Cette étude a pour but de mieux comprendre les mécanismes d'EAs reliés au cancer et éventuellement mener à la découverte de cibles biologiques validées et caractérisées, pour un meilleur diagnostic ou la mise sur pied d'un nouveau traitement anti-cancer.

Voyez notre vidéo promotionnelle expliquant la plateforme LISA.

Le Laboratoire de génomique fonctionnelle de l'Université de Sherbrooke offre présentement des services de RT-PCR à haut débit pour le profilage génétique et la validation de microarray pour les chercheurs académiques et industriels. Pour plus d'informations visitez la plateforme RNomique.

Syndiquer le contenu